Les entreprises britanniques souffrent toujours du Brexit : plus d’un quart indiquent que le chiffre d’affaires a baissé omzet

Les entreprises britanniques souffrent toujours du Brexit : plus d’un quart indiquent que le chiffre d’affaires a baissé omzet

April 28, 2021 0 By Yohann Pele

Six mois après le Brexit, un tiers des entreprises britanniques ont moins de clients de l’Union européenne. Les PME en particulier ont du mal à se conformer à toutes les nouvelles règles commerciales, écrit le journal économique britannique Financial Times sur la base d’une enquête auprès des entrepreneurs. Lors d’une tournée similaire en janvier, un peu plus d’un quart des entreprises britanniques ont déclaré que leur chiffre d’affaires avait chuté. Dans la nouvelle enquête de ce mois-ci, c’est encore 26 pour cent. De nombreuses entreprises ont perdu des marchés européens en raison de leur incapacité à exporter des marchandises telles que des aliments ou parce que les consommateurs ne veulent pas payer les frais de dédouanement supplémentaires pour les produits en provenance de l’extérieur de l’UE. Il existe également des entreprises qui ont mis en place un bureau ou un centre de distribution supplémentaire dans l’UE, mais cela entraîne des coûts supplémentaires. Dans le même temps, un peu plus de la moitié des dirigeants d’entreprise affirment que les pires problèmes sont résolus. Ils voient l’avenir d’un bon œil maintenant que l’économie britannique est en forte croissance. Cela est cependant difficile à concilier avec les deux tiers des entreprises qui s’attendent à ce que la situation devienne encore plus difficile une fois la période de transition terminée avant la fin du Brexit et la Grande-Bretagne commence à appliquer des contrôles d’importation à la frontière. Cela se produira en janvier de l’année prochaine. Trouver du personnel approprié plus difficile pour les entreprises britanniques après le Brexit Les entreprises se plaignent également d’un manque de personnel qualifié. 17 pour cent des entreprises ne peuvent pas trouver suffisamment de personnel hautement qualifié et 10 pour cent des entreprises déclarent ne pas trouver suffisamment de personnel peu qualifié. Les exportations britanniques d’aliments et de boissons vers l’Union européenne ont chuté de 1,4 milliard de livres sterling à 1,7 milliard de livres sterling au premier trimestre de cette année. Cela équivaut à une baisse de 47%, a rapporté The Guardian plus tôt ce mois-ci, sur la base des chiffres de l’autorité douanière britannique HMRC. Le Brexit provoque un bain de sang parmi les exportateurs britanniques. La Fédération britannique de l’alimentation et des boissons a déclaré au Guardian une “catastrophe pour notre industrie” et l’a qualifiée d'”indication très claire de l’ampleur des pertes auxquelles les fabricants britanniques sont confrontés à long terme en raison des nouvelles barrières commerciales avec l’Union européenne”. .”