L’alimentation d’une femme allaitante doit être tout autant suivie que lorsqu’elle était parturiente. Certains aliments sont déconseillés, mais d’autres sont carrément à éviter. La suite de cet article vous présente brièvement les aliments dont il est question et les effets que leur consommation peut avoir sur votre bébé.

Les aliments qui empêchent votre organisme de produire convenablement du lait pour votre enfant

Pendant les 3 premiers mois de son existence, le bébé se nourrit exclusivement du lait maternel. La bonne croissance de ce dernier en dépend. Il est alors important que vous lui en fassiez consommer en quantité suffisante. Ce qui dépend fortement de votre alimentation. Renseignez-vous ici pour avoir plus d’informations. Les produits suivants peuvent être utilisés si et seulement si vous êtes en surproduction de lait ou s’il est temps d’entamer le sevrage de votre bébé. Dans le cas contraire, vous devez impérativement les éviter ou les consommer en quantité quasi insignifiante. Si ce dernier est déterminant pour avoir un meilleur goût pour votre repas. Le persil utilisé souvent pour décorer les plats est un véritable frein à la lactation. En tant que nouvelle mère, vous devez l’éviter pour le bien de votre enfant. Ce n’est qu’un accessoire pour vos repas. Leur absence ne pose aucun désagrément à votre goût. La menthe est souvent utilisée pour aromatiser. Il est vrai qu’elle est bien agréable avec ses picotements après consommation. Mais elle réduit considérablement vos capacités à bien produire du lait. Également accessoire, vous pouvez facilement vous en passer. L’oignon pose aussi un souci. Avec lui, vous devez réduire considérablement sa consommation et de façon très rare. Étant donné que certains repas doivent être agrémentés de cet ingrédient, c’est la seule et unique solution que vous pouvez adopter. Les épices à savoir l’ail, les asperges, le piment, les poireaux, etc. sont déconseillés. Leur goût fort influence également le goût du lait chez l’enfant. Aussi la consommation des produits ci-dessous peut agir sur la digestion de votre bébé.

Avez-vous vu cela :

une mauvaise qualité de lait a des conséquences sur la digestion de votre enfant

Les troubles au niveau de la digestion chez l’enfant nourri au lait maternel résultent souvent d’une réaction de l’organisme de ce dernier face à un aliment ingéré par la mère. L’enfant ne peut donc pas encore ingérer ce nutriment. Sachez que le système d’un jeune bébé n’est pas encore complètement fonctionnel pour pouvoir accueillir des substances qui mettent l’estomac à de rudes épreuves. Votre enfant boit ce que vous avez mangé. C’est surtout pour cela que vous devriez faire attention aux tisanes que vous vous concoctez. La sauge est une pure interdiction. Non seulement son infusion réduit la lactation, mais son goût amer, une fois dans le lait, risque de repousser l’enfant. Il ne va pas vouloir prendre le lait.

A lire aussi :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *